dimanche 11 octobre 2015

EVENEMENT 19 OCT BORDEAUX Retour attendu de la Cuvée ATLANTIQUE Voilier BICHE



EVENEMENT A BORDEAUX ! 
Lundi 19 octobre à 20 h
Le retour de La Cuvée Atlantique du Château Lagarette sur le voilier thonier Biche, au Ponton d’Honneur

Mardi 20 octobre il restera à quai. Les vignerons seront présents à partir de 16 h

Le Biche repartira de Bordeaux le mercredi 21 octobre à 8h50


Retour d’une tradition. La Cuvée Atlantique du Château Lagarette
Il sera ici question de cette remise au goût du jour d’anciennes pratiques. Faire naviguer la Cuvée Atlantique  sur un voilier, lui redonner le goût du transport à la voile. Goût perdu au profit des transports par containers, camions, motor-ships, etc…  Retrouver la sensibilité et le sens des éléments naturels.
Prendre le risque des premières expériences. Apprécier en quoi et comment cela participe de son accomplissement.

  

 Transport à la voile. Un jeune entrepreneur brestois créé TOWT

Cette entreprise est dédiée à  des produits plutôt propres, fabriqués par des paysans, des transformateurs, qui ont le souci de respecter la nature, ceux qui travaillent pour elle et ceux qui en consomment les produits. Avec ce jeune entrepreneur  Guillaume Legrand, nous avons déjà transporté du vin de Lagarette vers la Bretagne mais aussi vers l’Europe du Nord et  l’Angleterre. Nous avons pu apprécier la force positive de ses rêveries, les qualités professionnelles de ses proches et de ses équipages, son réalisme, ses ambitions positives pour porter un grand projet de retour vers le transport à la voile.

Guillaume Legrand, une initiative originale pendant 9 mois.

Embarquer des barriques de vin à bord de l’un de ses voiliers, et mettre le cap vers les Antilles, l’Amérique du Sud, l’Amérique du Nord...
En quelque sorte reprendre la route des voiliers bordelais qui naviguaient vers l’Angleterre et les Antilles chargés de vin. Vin qui disaient les anciens, se transformait positivement et se dotait d’arômes extraordinaires.
A bord du « Très Hombres », Château Lagarette a embarqué plusieurs barriques. Elles ont fait le voyage vers l'Afrique,la Caraîbe, l’Amérique du Sud, l’Amérique du Nord, se nourrissant des embruns, des vents, de températures variées. Aller et retour près de neuf mois. Parti de Douarnenez, revenu à Douarnenez, le vin du Château Lagarette est de retour à Bordeaux le 19 octobre.

Voyage extraordinaire. Cuvée Atlantique à bord du Très Hombres

Pendant 9 mois, à bord du Très Hombres, au coeur du navire, notre Cuvée ATLANTIQUE  a laissé s'accomplir les "miracles" de la bonification. A vrai dire, il n' y a pas de miracle.   Il n' y a qu'une nature, ici "une part de nature",  la Cuvée ATLANTIQUE, qui laisse advenir en son sein, les effets du roulis et du tangage.
Chaque jour, nous avons suivi  les températures de l'eau et de l'air, ainsi que la force des vents et leur direction.
Laisser se bonifier un vin sur l’océan est un acte complexe. Une trame, une tresse d'accompagnements.
"Vivre" et " faire vivre" avec nous  ce grand voyage, la traversée de l'Atlantique, les escales  : les Canaries , les îles du Cap Vert, le Brésil, les Antilles , la Caraibe, l ‘Isla Saona, la République Dominicaine, les Açores, l’Amérique du Nord, l’Europe du Nord, et bien d'autres destinations qui nous ont fait rêver . 

Destinations qui ont rappellé à Yvon d'anciens voyages vers l'Afrique  et l’ Atlantique Sud, lorsqu'il était embarqué comme "pilotin" à bord du Saint Vincent ! ! !   Il y a bien longtemps ! Que d'histoires à raconter …

Cuvée Atlantique, Cuvée Titouan  

Tout au long du voyage le vin de la Cuvée Atlantique a été soumis à la variété des températures, aux embruns, aux roulis, aux tangages et autres accompagnements plus subtils.
Mais tout cela, ce « travail tout au long du voyage » il faut pouvoir l’apprécier, le nommer, le décrire.
Rien ne se dit rien ne se pense sans comparaison. Comprendre les écarts essayer de saisir ce qui a été apporté  à la Cuvée Atlantique par Poséidon et ses proches.
Pour donner de l’assise à ce travail de l’écart, nous avons choisi d’élever pendant le temps du voyage, sur le site de Lagarette, une Cuvée semblable, même âge, même cépage, même barrique.
Cette cuvée nous l’avons exposée aux vents et intempéries locales, pendant 9 mois, volontairement. Nous voulions que ce vin en barrique, affronte sur place à Lagarette, la diversité des rapports à la nature. Nous avons appelée cette cuvée « sur place », la Cuvée Titouan, du nom de notre petit-fils né en mai 2015.
Ce que nous attendons c’est qu’elle nous dise cette barrique Titouan restée à Lagarette, les écarts et les différences avec sa jumelle Atlantique.
 
Expérience étonnante ! 
Comme pour tous ceux qui ont le souci d’expérimenter, de prendre des initiatives, de se lancer dans des expériences nouvelles, vient le moment où il faut en apprécier le résultat.
La dégustation  se passera au Château Lagarette fin Novembre.
Alors, nous pourrons tous apprécier le vin qui a parcouru l’Océan Atlantique, la Cuvée Atlantique, et la rapprocher de sa cousine, restée à Lagarette, la Cuvée Titouan.

Pour s’accomplir, il faut voyager...
Nous avons fait ce choix . Voyager l’Atlantique,  par goût et culture de l’expérience et des initiatives. Retrouver les pratiques anciennes pour faire sauter les verrous que la pensée chimique nourrie de modernisme, a installé dans la tête des vignerons. Nous avons bien conscience que l’ensemble des volumes produits par les vignerons bordelais ou l’ensemble des vignerons français ne pourront pas traverser l’Atlantique à la voile, mais il faut des initiatives et des expériences de ce type-là peut-être pour repenser ce mode de transport et lui donner une nouvelle vigueur, même si les volumes transportés seront pendant un temps limités. Expériences, mais aussi réflexions sur le fond, réflexions philosophiques sur le vivant, les hommes, le vin et autres. Il n’y a pas d’accomplissement sans voyage, que l’on soit humain ou non humain, c’est au travers du voyage et par le voyage que les choses faites par et pour les humains aboutissent et s’accomplissent. Nous le savons depuis longtemps.

Montaigne disait : « Je ne peins pas l’être, je peins le passage ».

Peut-être que la Cuvée Atlantique nous restituera-t-elle le temps de notre vin, sur les flots de l’Atlantique ?
Une sorte de récit.
Yvon

Aucun commentaire: