samedi 14 février 2009

Se reconcilier avec les vins de Bordeaux

Angers 1er Février 2009. Grenier Saint-Jean. Tendances "biodynamie"



Belle manifestation, bien réussie avec de très nombreux participants. Un grand merci à Mark Angéli « Ferme de la Sansonnière », à Nicolas Joly « Coulée de Serrant » www.coulee-de serrant.com, ainsi qu’à tous ceux qui ont participé à la préparation de cet événement.
Mais, grand étonnement ! Etonnement positif que d’avoir entendu plusieurs fois dans la journée « Si vous continuez à « nous donner à boire » des produits d’aussi grande qualité, vous allez nous réconcilier avec les Bordeaux ! Pourquoi ? avons- nous répliqué, y aurait-il des Bordeaux qui vous ont faché ? Faché non ! Mais déçu certainement. Les vins de Bordeaux ont perdu leur originalité Aujourd'hui tous les vins " techno" se ressemblent" même les plus grands."
Ceux qui nous ont tenu ces propos ne sont pas de simples amateurs, mais des professionnels, cavistes, restaurateurs, importateurs. Quels plaisirs ! Quelle reconnaissance !

Les appréciations de Bettane et Deseauve , il y a quelques années, à propos de notre Cuvée Renaissance, vont- elles enfin être entendues par le plus grand nombre : « Le Château Lagarette rappelle ce que Bordeaux sait faire mieux que tout autre ! »

Mais s’il est plaisant de constater que les « meilleurs vins naturels de Bordeaux » peuvent contribuer à réconcilier les acheteurs et consommateurs avec les Bordeaux, il est par contre inquiètant de lire sous la plume de journalistes avertis, des propos comme : « « Demain tout les vignobles seront « bio » et les jeux d’opposition actuels entre « bio » et vins " techno" n’auront plus sens ».
Le sous-entendu est évident. On peut le résumer ainsi : « Puisque demain tout sera « bio », ceux qui ne le sont pas aujourd’hui, le seront demain. Alors à quoi bon vanter les « bio » d’aujourd’hui. Il vaut mieux s’intéresser à des valeurs sûres, connues de tous, et qui demain ne pourront être que bio ou biodynamie.
Non ! nous n’exagèrons pas ! Dans la même publication on trouve un commentaire positif, très positif, sur le vin d’un château "techno" que nous connaissons bien, dont il est dit « prochainement en biodynamie » Ce sont les derniers mots du texte. Tout est dans le mot «prochainement ».