mercredi 7 septembre 2016

MICHEL ONFRAY Réponse " LE GOUT DES VINS EN BIODYNAMIE"


Film d' Olympe et Yvon Minvielle


"




Un philosophe, connu de tous, Michel Onfray a écrit et dit,  ces derniers mois, des choses choquantes  et désagréables sur les vins en biodynamie
Il est évident que Michel Onfray n’a jamais dégusté un vin sincère et bien fait en biodynamie ! Pas un seul ! Il n' a jamais été en contact avec les domaines en biodynamie, petits et grands. Il n'a pas rendu visite à ces vignerons. Il ne connait pas le métier et n'a pas d'expérience en ce domaine.  Alors pourquoi  et pour quelle raison persiste-t-il à porter en avant ces jugements faux et infondés ?  Quel intérêt a-t-il à produire ce type de prose ?
Une seule réponse positive à ce type d’attaque : La confrontation au réel !
Le samedi 10 septembre, dégustons ensemble à Lagarette des vins en biodynamie de régions différentes ! 
Parlons-en entre nous, et avec ceux qui nous sont proches.
Que M. Onfray  apprenne à reconnaître les qualités des vins en biodynamie, exemples :  Beaune Bourgogne Giboulot, Loire Coulée de Serrant,  Alsace Grand Cru Domaine Barmes, et Bordeaux Château Lagarette ! 
Cette dégustation de Septembre 2016,  c’est pour nous l’occasion de montrer à tous, que les vins biodynamiques ont des qualités inverses à celles que tente de leur attribuer Michel Onfray. 
Ils sont lumineux, minéraux, très bien placés en bouche,… !
Rejoignez-nous le Samedi 10 septembre à 19 h au Château  Lagarette pour cette « Dégustation Confrontation » exceptionnelle. 
Peut être,  Michel Onfray viendra-t-il… ? Il est invité.
Yvon Minvielle, Olympe, Alexandra,

Cette séance est en nombre limité de personnes. Inscrivez vous  
chateaulagarette@orange.fr tel 0603463060 ou 0614138966
CHATEAU LAGARETTE  Route du Bourg,  Camblanes et Meynac 33360  
 
"DEGUSTATION - CONFRONTATION" samedi 10 septembre 19 h LAGARETTE


GOÛT DES VINS EN BIODYNAMIE
Bourgogne, Domaine Giboulot,
Loire, Coulée de Serrant
Alsace, Domaine Barmes Grand Cru,
Bordeaux, Le Claret du Château Lagarette

t
  
















mercredi 22 juin 2016

VITICULTURE RENCONTRE POSITIVE, DEBATS INTERESSANTS, ET DEGUSTATION "CLARET"


Quelle viticulture pour demain en Gironde, et dans notre grande région du Sud-Ouest ?
Tel était le thème général et générique de notre rencontre du 17 juin 2016 au Château Lagarette à l’invitation d’Anne-Laure Fabre-Nadler, Conseillère départementale du Canton de Créon et de Noël Mamère,Député maire de Bègles
Vaste sujet au contour flou mais aux ambitions majeures pour le devenir de la nouvelle grande région, Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, porteuse de grandes appellations d’origine contrôlée.

Cela se dit aujourd’hui en termes d’entreprises, d’emplois ou de parts de marché plus que conséquentes mais cela se dit aussi et surtout en termes de clients, de partenaires et d’amis. Car ce sont les amis, les réseaux amicaux, les réseaux sensibles qui demain feront le marché.
Ce sont ceux qui aiment, ceux qui comprennent, ceux qui apprécient, qui construiront le marché des vins de demain.  Il faut donc de bons produits mais aussi des Ressources (données écrites, images, vidéos), pour faire comprendre comment ce produit arrive à sa pleine expression. Et cet accompagnement numérique n’est pas à confondre avec la publicité ou la « réclame » de ces dernières décennies. Il s’agit cette fois, d’être sincère et de dire vraiment ce que sont les choses pour aider à choisir et accompagner nos proches et amis, dans  leur parcours appréciation/dégustation.

A la Table ronde du Château Lagarette :
Anne-Laure FABRE- NADLER, Conseillère départementale du Canton de Créon, Noël MAMERE, Député Maire de Bégles, Dominique TECHER de la Confédération Paysanne, Nicolas DESPAGNE et Yvon MINVIELLE viticulteurs en biodynamie, Valérie MURAT qui poursuit le combat judiciaire de son père décédé pour être reconnu victime de l’industrie chimique. 
Dans la salle, les participants étaient très nombreux. Le débat a porté sur les derniers événements concernant les épandages, le produit phytosanitaire et leurs conséquences sur les populations faibles, jeunes et anciennes, mais aussi sur les populations non faibles, parce que diffuser des produits toxiques nous concerne tous, malades ou non-malades, jeunes ou vieux. Ces pratiques sont inacceptables. Tout cela doit changer. Les modes de production, les manières de faire et d’accompagner la vigne doivent être profondément refondés.

L’exemple de ce que l’on peut faire fut manifeste lors de la dégustation finale de nos vins et de ceux de Nicolas Despagne.
Notre nouveau vin, Le Claret de Lagarette, est un bel exemple de vin sans sulfite et sans résidus de pesticides (analyses à l’appui). C’est un vin enraciné dans notre histoire, dans nos traditions ; c’était l’un des vins courant au XVème siècle ; c’est aussi un vin moderne, plaisant, expressif, qui se donne à savourer avec bonheur dans les jeux de convivialité qui aujourd’hui, sont les nôtres.
Un vin comme Le Claret de Lagarette nous dit quelque chose sur notre rapport à la nature lors de notre passage en ce monde.
Yvon Minvielle 20 juin 2016

jeudi 9 juin 2016

QUELLE VITICULTURE POUR DEMAIN ? TABLE RONDE A LAGARETTE


Table ronde : 
Quelle viticulture pour demain ? 

Vendredi 17 juin à 19h30

Château Lagarette, 
Route du bourg, 33360 Camblanes-et-Meynac


 
A l’invitation d’Anne-Laure FABRE-NADLER, Conseillère départementale du Canton de Créon et de Noël MAMÈRE, Député-maire de Bègles.

Suite au reportage de Cash Investigation sur TV FRANCE 2 , à l’arrêté timoré du Préfet de Gironde, aux déclarations du Président du CIVB, Bernard Farges, les inquiétudes sont nombreuses et légitimes sur les impacts sur notre santé des épandages massifs dans les vignes. Il est temps à présent de s’orienter vers des propositions concrètes et un calendrier pour stopper les épandages de produits phytosanitaires et encourager la transition de la viticulture.

Avec notamment :  
Dominique TECHER de la Confédération Paysanne
Nicolas DESPAGNE,  Olympe et Yvon MINVIELLE, viticulteurs en bio et biodynamie
Valérie MURAT, qui poursuit le combat judiciaire de son père décédé pour être reconnu victime de l’industrie chimique


lundi 30 mai 2016

PESTICIDES ! PRIORITE POUR LA SECURITE DES ENFANTS dans tous les jardins particuliers !



 Protéger nos activités agricoles, c'est bien ! 

Mais il ne faut pas oublier l'univers des jardins particuliers proches des maisons.



Dans toutes les fêtes de la nature,
il est important d'afficher et de dire l'importance de préserver la sécurité sanitaire des enfants partout, jardins potagers, jardins d'ornement particuliers et publics.


CP/ 24 Mai 2016  Exemple de la commune de Saint-Jean, Haute Garonne

Un arrêté municipal interdisant l’épandage des pesticides à moins de cinquante mètres de tout îlot d’habitation a été signé à Saint -Jean à l’occasion de la fête de la nature et de la biodiversité. Il sera accompagné d’un second arrêté municipal interdisant pour les particuliers l’emploi d’herbicides dans les fossés collecteurs des eaux pluviales.
Dans le premier cas, il s’agit d’agir pour la sécurité sanitaire, notamment des femmes enceintes et des jeunes enfants à l’occasion des activités agricoles.
Il s’agit, dans le cas suivant, d’agir pour la biodiversité et la destruction des arthropodes et gastéropodes, ainsi que la préservation des espaces de pollinisation dans le second cas.
La mairie de Saint-Jean avait été la première, en juin 2009, à interdire la commercialisation et l’utilisation de biberons au Bisphénol.
Communiqué de Gérard Bapt, Député de Haute-Garonne et Président du Groupe de suivi PNSE (Plan National de Santé Environnementale)


mardi 26 avril 2016

SHAKESPEARE ET LE CLARET "Claret or not Claret !"





Avril, Mai, à découvrir ! ...

Primeur d'exception,
sans résidus de pesticides, sans sulfite !


ALIX Le Claret de Lagarette 2015













William Shakespeare adorait le Claret.

Au printemps de l'année, William Shakespeare et ses proches, attendaient impatiemment l'arrivée des voiliers, qui, partis des bords de Garonne, au pied des côteaux, amenaient jusqu'à Londres le merveilleux Claret. Plusieurs mois de voyage pendant lesquels le breuvage s'affinait et achevait sa mise en forme.

William Shakespeare buvait-il du Claret de Lagarette?

C'est fort possible l'ancienneté du domaine de Lagarette bâti sur le site d'une ancienne villa gallo-romaine (domaine agricole). Sa position en bord de coteau juste au-dessus d'un petit port sur les bords de la Garonne dénommé « Port-Neuf ». L'existence de drailles toujours actifs ( au nombre de quatre) entre le domaine de Lagarette et les palus des bords de Garonne  nous rappelle l'importance des flux de marchandises et de passants entre le domaine  et le fleuve.

Alors ? Que faire avec le Claret ?

Lui redonner vie !

En cette année 2015-2016 nous avons remis en production le Claret de Lagarette. Rappelons que le Claret n'est pas un Clairet. Ou autre Rosé. Sa construction est autre. Elle est inspirée de celle du Moyen Age. Ce n'est pas le produit d'une saignée de raisins rouges commençant à fermenter. C'est un juste assemblage, à froid (avant fermentation) de raisins blancs et rouges, qui vont ensuite vivre leur vie de vin Claret ( fermentations et autres accomplissements) dans les futailles qui leur sont destinées.

Mais attention !
Tout cela est possible parceque les sols et les raisins sont propres.
Sans aucun ajout de produits issus de la chimie de synthèse. C'est ainsi à Lagarette depuis 1998. Près de 20 ans en biodynamie. Des Vins sans sulfites et sans résidus de pesticides. Claret compris. Un écosystème de qualité. Un site protégé des humeurs et caprices des vents porteurs de mauvais résidus par des haies très fournies de plusieurs mètres de haut.

Il suffit d'entrer dans le domaine par le portail dit de l'Eglise pour ressentir la forte présence de la vie végétale qui fait de Lagarette un site d'exception.

Le "Old french Claret" est de nouveau présent à Lagarette !

Le vin que Montaigne buvait et aimait !

On peut imaginer sans grand risque de se tromper que Michel de Montaigne et Henri de Navarre,  lors de leur rares rencontres  à Lagarette,  portant quelques toasts à la pensée humaniste de la Renaissance et condamnant sans détour les djihadistes de l'époque.


Alix Le Claret de Lagarette.  Une reconquête ! 2015
De couleur "orangée-rosée" très tendre. Superbement lumineux. Délicat au toucher en bouche. Plein de fraîcheur. Élégant. Soyeux. Vin rouge pâle, sec, qui doit être bu très très frais.
Peut se déguster à Lagarette sur RV, ou invitation. Prendre contact par mail ou tel.


Vidéo ( 2 mn)
" LAGARETTE Vents et Lumières" avec Alix

mardi 5 avril 2016

ALIX Le Claret de LAGARETTE ! Grande délicatesse ! A découvrir !



"


Le CLARET de Lagarette
Un vrai CLARET

Ni  Clairet. Ni  Rosé. Un vrai Claret .
Bâti selon les préparations et démarches du XV° siècle.

Sans sulfite et sans pesticides.
Un vin en Biodynamie. Certifié par Ecocert et Demeter. Membre de RAOC.

Un présent. Un vin de couleur "orangée-rosée" très tendre. Superbement lumineux. Délicat au toucher en bouche. Plein de fraîcheur. Élégant. Soyeux.
Un vin rouge pâle, sec, qui doit être bu très très frais.
Au Moyen Age, tout comme aujourd’hui, ce vin sait accompagner les viandes rouges à "saveur robuste", rôti de boeuf,  filet mignon grillé, ou mieux encore les gibiers, chevreuils et marcassins et autres animaux sauvages des côteaux et des plaines.

Un passé . Au début du second millénaire Bordeaux et sa région était sous domination anglaise. Des centaines de bateaux chargés de tonneaux de « Claret »  filaient vers l’Angleterre,
Notamment depuis les Premiers Côteaux de Garonne
Le « Claret », ou « Vin clar » en gascon,  était un vin de Bordeaux sec et rouge pâle,  que les anglais adoraient.
Au 14ème siècle, la moitié de la production de vin de Bordeaux partait  pour l’Angleterre. Les « French Clarets » firent la fortune des vins bordelais et le délice des amateurs britanniques .
Une reconquête. A Lagarette, c’est le retour du Claret, du vrai Claret. Les cerisiers sont en fleurs. Ils expriment  la fin de l’hiver, le retour du vivant Le cerisier, arbre d’Alix . Notre petite fille. Ce claret là, notre premier claret sera sa cuvée. Nous l’appellerons « Alix ».
Lagarette, un lieu, une terre à vigne depuis les romains  
Olympe et Yvon Minvielle, les vignerons vous acceuilleront

Château Lagarette Route du Bourg Camblanes et Meynac 33360
chateaulagarette@orange.fr tel 0603463060 ou 0614138966

Vidéo ( 2 mn)  La biodynamie, c'est la vie...