dimanche 5 avril 2020

La pandemie nous rappelle ce que veut dire se nourrir !


La pandémie nous rappelle ce que veut dire se nourrir !



Vins bio, biodynamie et pandémies


La destruction des sols, la déconstruction des habitats des vivants,  le déplacement des zones, où il est possible de vivre et de cultiver à l’échelle de la planète, la mondialisation, l’hyper mondialisation,  les déplacements incessants des marchandises et des hommes, la dépense sans compter des ressources énergétiques, etc…
Autant de faits autant de constats qui nous montrent et nous rappellent s’il est nécessaire de le faire que nous entrons dans une ère nouvelle ou la fragilité des vivants humains va s’accroître et  profondément affecter  le cours de nos vies ordinaires.

Pour nous, à Lagarette, vignerons bio et biodynamie, qui avons choisi de travailler comme nos anciens et cela depuis plus  de 20 années,  il nous paraît important aujourd’hui de vous rappeler, de nous rappeler, la sagesse pratique de tous ceux qui nous ont précédé.

Pour eux, le bon vin  était l’une des composantes de la bonne vie, de la vie saine et  heureuse, qu’ils espéraient pour leurs proches.

Dans le cours ordinaire de leur vie le bon vin, le  vin propre  accompagnait la bonne santé.

Il était porteur de bonne minéralité.

Certes il contenait de l’alcool et il était comme aujourd’hui souhaitable de boire avec modération.

Mais au-delà de cette réserve importante, le médecin de famille n’hésitait pas à conseiller à celui qui était malade ou faible,  un verre de bon vin tout comme on pouvait conseiller une bonne volaille élevée à la ferme, ainsi que  de bons légumes, et du bon

pain.

Banal et naïf penseront certains. Hélas non il n’en est pas ainsi !
Ces raisonnements simples et fondés sont aujourd’hui de pleine actualité.   
La pandémie nous rappelle et nous montre l’importance de ce que veut dire se nourrir et nourrir les autres.

La qualité des produits de la terre dépend essentiellement de la qualité de la terre. En fait, elle n’est pas polluée, elle est  saine et nourricière.

Ces choix nous les avons faits, il y a 20 ans. Envers et contre tous !


Aujourd’hui nous pouvons dire, sans risque et prétention que le vin de Lagarette participe et accompagne votre bonne santé.

« Vin médecin » une classification qui conviendrait bien à Lagarette.


Depuis 1998, Lagarette vous propose, sur un terroir très ancien, appelé à l’époque romaine « Villa Antica Camulus » des vins « étonnants »  :  

Cuvées Cyrus et Cuvée Renaissance, chaque année

Et 10 Cuvées Singulières dont :

Villa Antica Camulus 1998, Atlantique 2009, Trésors de Garonne 2007, Hélios 2000, Alix Le Claret de Lagarette XVe, …

Chacune de ces Cuvées Singulières est une rencontre, une histoire, un compagnonnage,…



A découvrir : La prochaine Cuvée Singulière 

« Rosa Bonheur »  Une belle histoire.



Tous les vins de Lagarette, sont sans résidus de pesticides, sans aucun produit chimique œnologique ajouté, comme le sulfite. Ni dans le sol, ni dans le cuvier !  

Aucun produit phytosanitaire dans la vigne. Tous les traitements sont faits à partir des plantes du domaine.

Rappelons nous ces 2 textes :
Dès l’Antiquité Hippocrate « Le bon vin est la meilleure chose appropriée à l’homme, pour sa santé, pour les maladies » 

En 1866 Louis Pasteur: « Le vin aliment , c’est à dire le vin naturel, peut être, à bon droit, considéré, comme la plus saine, et la plus hygiénique des boissons » 
 ______________ 



Pour tous renseignements  sur nos vins :

Olympe :  0614138966

Yvon :  0603463060

chateaulagarette@orange.fr



Pendant « le confinement », pas de visite, pas de vente, au domaine.

Vous pouvez nous passer commande par tel ou mail

Livraison par cartons de 6 bouteilles par nous mêmes (Pas de transporteur)


Pour infos :

Certains de nos vins : 
Cuvées  Cyrus, Renaissance,Trésors de Garonne, sont en vente dans les magasins "Biocoop", notre partenaire et amis, depuis des années.
Merci de votre confiance.





What do you want to do ?
What do you want to do ?
What do you want to do ?

dimanche 29 mars 2020

SAUVONS LE VIVANT ! Un manifeste : Film " L' Esprit du vin, Le réveil des terroirs"


  
En juillet 2018, après les annonces à la TV de la condamnation de Monsanto aux USA, après les articles parus dans Le Monde Diplomatique en juillet et août…. nous tenons à rappeler le besoin urgent de comprendre les tendances d’aujourd'hui ( agriculture, viticulture,...) et l’importance de sauver le vivant du sol, des plantes, des humains, des animaux,...et de protéger notre environnement pour les générations futures… 

Il faut revoir le film " manifeste" « L‘Esprit du vin, le réveil des terroirs » d’Olympe et Yvon Minvielle, réalisé en 2011 avec la participation des vignerons du Groupe RAOC ( version française, anglaise, et espagnole ).


Ce film n'est pas un film au sens ordinaire du terme. "C’est un manifeste ", dont l'actualité est aujourd'hui saisissante,  pour qui veut bien essayer d'ouvrir les yeux et les oreilles et tenter de comprendre, les tendances qui font notre histoire.

Trois thèmes majeurs sont d'une actualité brûlante !
- Défendre le vivant sous toutes ses formes
                - Condamner sans nuances l'agrochimie
- Comprendre les dangereuses critiques adressées à la bio et la biodynamie par de jeunes critiques qui ne connaissent rien à ceux qu'ils prétendent critiquer, et à ceux 
dont ils veulent parler.

Protéger "le vivant"
Le vivant sous toutes ses formes doit être défendu et protégé mais pas uniquement 
d'une aimable manière. Les thèses des environnementalistes ne sont plus recevables.
Elles sont dangereuses et génératrices de confusion.
La vie sous toutes ses formes minérales, végétales, animales, et humaines a plus 
d'importance que tous les jeux des intérêts financiers et politiques. 
Pas facile à tenir la position !
Et pourtant, il suffit de constater le dérèglement climatique, l'affaiblissement, l'appauvrissement serait plus juste, de nos éco-systemes, la disparition d'animaux emblématiques comme les abeilles pour comprendre l'immense danger qui menace 
les vivants.
Dans le film “L'Esprit du vin, le réveil de terroir” l'accent est mis sur le respect 
du vivant des sols, leur préservation  et surtout leur nécessaire enrichissement      
Demain se trouve sous nos pieds !
Nos vies possibles, notre survie, dépend de la significative attention,
que nous saurons apporter à nos sols.

La condamnation sans nuances de l'agrochimie.
Les viticulteurs sont encore et toujours les plus gros utilisateurs de pesticides.
Les vignerons conventionnels persistent à ne pas afficher, ce que leurs vins
contiennent, comme produits ajoutés, et quand ils acceptent de reconnaître qu'il y a effectivement des produits additionnels dans leurs vins, et que le consommateur 
doit être informé, ils mettent au point un système complexe, numérique pour accéder aux données qui ne sont pas directement affichées sur la bouteille, mais disponible sur un site.
Pourquoi tant de complexité ?
La récente condamnation de l'entreprise MONSANTO aux États-Unis, nous rappelle 
l'extrême présence dans nos sols de ses produits.   Les enjeux sont énormes. 
À l'échelle de la planète une bonne partie de notre alimentation est dominée par les pratiques de l'agrochimie. 
Maladies et dégénérescences de toutes sortes résultent de ces pratiques insupportables
et profondément nuisibles. Cette thématique est présente dans les différents chapitres 
de notre film : ” L'Esprit du vin le réveil des terroirs “  
Elle fonde les pratiques de défense de régénérescence des sols, mis en œuvre par les viticulteurs bio et biodynamiques

Dangereuse critique de la biodynamie et de la bio
En juillet et août 2018 le Monde Diplomatique a publié deux articles l'un sur la Biodynamie, l'autre sur Pierre Rabhi, ses disciples et amis. 
Au-delà des données historiques qui contribuent à disqualifier la biodynamie et les 
partisans de Pierre Rabhi, l'essentiel de la critique porte sur la non scientificité de ces 
deux approches. 
L'analyse a pour objet de les rendre suspects, aux yeux d'une posture scientifique qui 
se dit héritière des “Lumières”. Nous n’argumenterons pas ici ce serait trop long. 
Mais il faut le faire. Nous ne le négligeons pas. Nous conseillerons aux jeunes auteurs 
de ces articles de lire et de relire les textes de Diderot, et d'éviter si possible ceux de Lamettrie de ses comparses ( l’homme machine). En clair et pour ceux qui n'ont pas  
 bonne connaissance de cette période : l'héritage des ‘Lumières” n'est pas unique, 
et surtout pas homogène.  Se souvenir que pour les encyclopédistes, le respect de l'expérience et des pratiques était premier. 
Il n’y avait pas chez eux  divinisation de la Science et de la Raison .
Voulus ou non voulus, ces deux articles nourrissent la cause de la techno-science, à laquelle
 se réfèrent les producteurs de produits phytosanitaires.

Le bio,la biodynamie, aujourd'hui n'est plus affaire de militants.
Le marché d'une part, les consommateurs citoyens d’autre part,
font bouger les positions !
Ainsi récemment notre attention était attirée sur la modification des comportements 
alimentaires des 18- 35 ans qui poussent et obligent les firmes multinationales à modifier
leur offre et peut-être même à changer leur management pour répondre à cette nouvelle 
demande qui est à la fois le souci du bon goût, du traditionnel, et de la santé.

La route est ouverte pour une nouvelle agriculture dite durable, et les vignerons en Biodynamie depuis des dizaines d'années, contribuent à bâtir cette voie nouvelle.

Yvon, Olympe Minvielle, producteurs et réalisateurs du film L'esprit du vin, le réveil des terroirs - 
août 2018 en partenariat avec le Groupe RAOC.

"GENIE DU LIEU" LES 10 CUVEES SINGULIERES DE LAGARETTE !


2020 Face « au vendre » qui domine, au lieu « du faire » oublié, 
LES 10 CUVEES SINGULIERES DE LAGARETTE, DES VOYAGES ... 
Expression du « Génie du lieu », sont un de ces symboles de résistance.


Cuvée Villa Antica Camulus 1998

Depuis le début de l'ère industrielle, XIXe siècle, dans tous les domaines de l’activité humaine, les manières de faire ont été, peu à peu, dominées par les manières de vendre.
Progressivement le « vendre » a dominé le « faire. » Le monde agricole n’a pas échappé à cette sinistre logique. Peu à peu, partout, la paysannerie a été détruite.




Cuvée Trésor de Garonne 2007

Aujourd'hui et depuis des décennies force est de constater que la grande distribution domine le monde de l’agro-alimentaire. Celui-ci dicte aux producteurs agricoles, la ou les manière dont ils doivent fabriquer leurs produits. 
Les producteurs s’endettent. Condition pour être vendu !  Distribuer, dit-on dans ces  milieux !  Certains, afin de justifier et de mieux fonder leurs pratiques,  habillent celles-ci  de discours  charmeurs qui disent « label », « normes » et « référencements ». Mais fort heureusement, il y a des résistances et des survivances en particulier dans le monde viticole !




Ainsi aujourd’hui, de petits domaines ainsi que des domaines de taille moyenne, ont continué à produire selon les traditions… Ces traditions, manières de faire et manières de voir « la chose à faire » ont été renforcées chez certains, par le souci de respecter les vivants, la nature dit-on mais aussi et surtout, les vivants consommateurs. Leur santé et leur « bien vivre ».

Depuis  20  années,  Château Lagarette  s’est inscrit  dans cette tradition.
Il s’est donné pour « mission » de maintenir et de retrouver les traditions anciennes et les goûts d’avant, en consacrant beaucoup de temps de patience et d’énergie, à  retrouver et remettre en place,  les manières de faire et de produire « des vins du lieu ».
On peut dire que l’une des  missions du Château Lagarette est de redonner vie au « génie du lieu ».
Belle expression qui désigne la volonté et la capacité des femmes et des hommes qui sont sur le lieu à utiliser avec précision et mesure (Sagesses Pratiques), les ressources  que celui-ci met à la disposition : une lente et longue construction historique.

Aboutissement de ces 20 années d’efforts,  les « Cuvées  singulières »  que nous vous proposons de venir découvrir à Lagarette, vous permettront d’apprécier l’histoire et les valeurs maintenues du « Génie du lieu ».

Visite sur RV
Château Lagarette  Route du Bourg 33360 Camblanes et Meynac
Olympe: 0614138966
Yvon : 0603463060


mardi 17 mars 2020

Pratiques vigneronnes et philosophies de la nature




Paris 3 décembre 2012
2ième rencontres d' Escale en Biodynamie
Parmi le programme des rencontres

Nicolas Joly " biodynamie et vérité du goût"



Yvon Minvielle*


Quand les vignerons parlent de leur métier, de leur vigne et de leur vin, la nature ( discours et émotions ) se manifeste. 
Sous quelque forme que ce soit, remarques pratiques, énoncés scientifiques et techniques, métaphores et/ou propos mythologiques,  elle guide et organise le discours vigneron.
Cette nature à laquelle il est fait allusion dans les discours vigneron, est un produit d’assemblage. Produit d'emprunts de toutes sortes, à ce que nous appelons les imaginaires de la Nature, eux mêmes issus de spiritualités et philosophies très diverses.

Prenant appui sur les "témoignages" rassemblés à l'occasion du tournage du film " L'esprit du vin, le réveil des terroirs",  nous vous proposons un premier inventaire, un voyage en quelque sorte au coeur des Pratiques vigneronnes, dans leur rapport avec les philosophies de la Nature.




*Yvon Minvielle,  Philosophe et vigneron en biodynamie au "Chateau Lagarette" près Bordeaux.  Auteur-réalisateur avec Olympe Minvielle : Fllm « L’ ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs » 92’  -  sept. 2011

Tel : 06 03 46 30 60

www.savoirsdesterroirs.com ( Encyclopedie multimédias des savoirs vignerons en biodynamie)

www.lespritduvin.org ( Site film «L’ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs »)

www.planetwines.tv  ( Site « Boutique » Achats en ligne : Vins, VOD , DVD VF et VA  Film «  L’ esprit du vin, Le réveil des terroirs »)
http://chateaulagarette.blogspot.com  ( Blog du Château Lagarette)



                           ____________

Escale en Biodynamie - 3 décembre 2012



Yvon Minvielle* conférence


Quand les vignerons parlent de leur métier, de leur vigne et de leur vin, la nature ( discours et émotions ) se manifeste. 
Sous quelque forme que ce soit, remarques pratiques, énoncés scientifiques et techniques, métaphores et/ou propos mythologiques,  elle guide et organise le discours vigneron.
Cette nature à laquelle il est fait allusion dans les discours vigneron, est un produit d’assemblage. Produit d'emprunts de toutes sortes, à ce que nous appelons les imaginaires de la Nature, eux mêmes issus de spiritualités et philosophies très diverses.

Prenant appui sur les "témoignages" rassemblés à l'occasion du tournage du film " L'esprit du vin, le réveil des terroirs",  nous vous proposons un premier inventaire, un voyage en quelque sorte au coeur des Pratiques vigneronnes, dans leur rapport avec les philosophies de la Nature.




*Yvon Minvielle,  Philosophe et vigneron en biodynamie au "Chateau Lagarette" près Bordeaux.  Auteur-réalisateur avec Olympe Minvielle : Fllm « L’ ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs » 92’  -  sept. 2011

Tel : 06 03 46 30 60

www.savoirsdesterroirs.com ( Encyclopedie multimédias des savoirs vignerons en biodynamie)

www.lespritduvin.org ( Site film «L’ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs »)

www.planetwines.tv  ( Site « Boutique » Achats en ligne : Vins, VOD , DVD VF et VA  Film «  L’ esprit du vin, Le réveil des terroirs »)
http://chateaulagarette.blogspot.com  ( Blog du Château Lagarette)



                           ____________

Escale en Biodynamie - 3 décembre 2012


What do you want to do ?
New mail
taille de la vigne




Juin 2014 Films : Resistance naturelle et L'esprit du vin, le réveil des terroirs



JUIN / 2 événements dans la région de Bordeaux
2 films : " Résistance naturelle" de Jonathan Nossiter  
" L'esprit du vin,  le réveil des terroirs" d 'Olympe et Yvon Minvielle

1 - 13 juin 20 h 30  Cinéma LUX à Cadillac Gironde
" Resistance naturelle"  
Le nouveau film de Jonathan Nossiter ( réalisateur de Mondovino)
Débat animé par Yvon Minvielle réalisateur du film "L'esprit du vin, Le réveil des terroirs", et vigneron au Château Lagarette. Dégustation de vins en biodynamie

Le film "Résistance naturelle" Quatre vignerons italiens qui produisent des vins en bio, en biodynamie, et naturels,, se battent pour leur rêve culturel et écologique.

Ces vignerons à la joie de vivre communicative et au verbe lumineux ont choisi de sortir du système des DOC (Denominazione di Origine Controllata, équivalent des A.O.C., Appelations d'origine contrôlée françaises), considéré comme un carcan destructeur du "terroir.
"Ce sont des rebelles pacifistes. Ils ont su proposer un modèle actif, positif, et ont réfléchi à comment repenser le monde, comment opérer une résistance éthique à un système qui ne marche plus, refuser le marché tout en trouvant une manière de survivre, de vivre", explique Jonathan Nossiter. « Aucun ne ressemble à l'autre. Leurs vins ne se ressemblent pas, ils ont trouvé ce point commun : faire différemment. La valeur commune, c'est  la liberté pour soi-même et  le respect pour les autres", ajoute-t-il.
Préserver la relation charnelle à la terre, à la vigne, rendue impossible par les méthodes agricoles préconisées par le marché et ses institutions régulatrices, à coup de pesticides et autres procédés chimiques de transformation, tel est le mot d'ordre de ces producteurs auxquels Jonathan Nossiter voue une admiration palpable dans ce film.
Tourné l'été dernier, ensoleillé et familial, le film a surgi comme par hasard de discussions entre amis.
L'un d'entre eux, Stefano Bellotti, impressionne par son charisme. Dans son exploitation de 16 ha « Cascina Degli Ulivi » (Ferme des Oliviers), il crée des vins en biodynamie depuis 25 ans, et en l'écoutant raconter son métier, le spectateur voyage entre philosophie, histoire sociale et biologie.

"C'est vraiment le Pasolini des vignes", nous dit Jonathan Nossiter, "quelqu'un qui n'a peur de personne, qui s'exprime avec une liberté sauvage et dont chacune des expressions de la pensée a un sens éthique et politique, tourné vers la communauté".

La référence à Pasolini est loin d'être la seule passerelle reliant vin et cinéma. Entre les conversations passionnées avec les vignerons,  Jonathan Nossiter a inséré des séquences de films, "catalogue amoureux de films anti-conformistes" auxquels il voulait aussi rendre hommage.
Pour Jonathan les vignerons « naturels » sont un exemple de liberté qui doit servir d'inspiration dans d'autres univers, comme le cinéma.
"C'est un modèle de succès éthique, politique et humain" et un message d'espoir aussi, selon Jonathan Nossiter qui voit donc dans "Natural Resistance", "le film le plus joyeux et optimiste que je n'ai jamais fait".
 










2- 27 et 28 juin, 18 h Maison Ecocitoyenne sur les quais à Bordeaux
Pendant l’évenemnt " Bordeaux fête le Vin"  du 26 au 20 juin,  deux projections du film d'Olympe et Yvon Minvielle le 27 et 28 juin à 18 h
  « L' Esprit du vin le réveil des terroirs »
Le 27 juin  débat animé par « Slowfood Bords de Garonne » dans le cadre de son programme: «  La nourriture, on en débat ! »


Un film à voir et / ou à revoir :
« L' ESPRIT DU VIN, le réveil des terroirs »

Dans un monde où les déséquilibres « naturels » se multiplient et ne sont plus maîtrisés, réchauffement climatique, tsunami, vache folle, pandémie, folies de l’agrochimie, abus de pesticides, OGM,  risques sanitaires... des vignerons en biodynamie du Groupe Renaissance des Appelations R.A.O.C., expriment par leur travail et leur produit, une vision apaisée des temps présents, mais aussi des temps futurs,  où à partir d'une question éminemment politique " Que veut dire se nourrir ?",  l’humanité pourrait fonder un nouvel idéal du vivre ensemble.
Vignerons nous mêmes, au Château Lagarette, près de Bordeaux, et membres du Groupe R.A.O.C., nous avons souhaité montrer en réalisant ce film comment l’esprit du temps présent ( espérances et désespérances) se dit et se manifeste,  au travers des pratiques des vignerons en Biodynamie.,.
Réveiller les terroirs et laisser s’exprimer l’esprit du vin !
Ont participé à ce film , 22 vignerons R.A.O.C. d’Europe,   des professionnels du vin, des écrivains, des journalistes : Michel Serres, François Julien,  Christian Vélot, Jorg ZIpprick, Jacky Rigaux, Professeur Dominique Belpomme, Michel Rolland, Denis Saverot, …  
Un message d’espoir pour les générations futures !