lundi 16 mars 2009

Blog et bio à Bordeaux ?

"www.vitiblog.com" une fabuleuse galaxie de positions et points de vue des mondes de la vigne et du vin.



Printemps "bio" à Lagarette: au pied des vieux ceps, des boutons d'or ...


Nous venons d’achever une promenade numérique dans la blogosphère vigneronne www.vitiblog.com On trouve de tout dans ce méta-blog : blog de vignerons, blog d’amateurs de vins, thèmes en débats, controverses et affrontements entre bio et conventionnels, y compris le blog de Lagarette, etc…
A y regarder de près, cette caverne d’ Ali Baba contient des trésors. Elle nous livre en brut les discours des communautés vigneronnes. L’important ici, c’est bien l’expression “en brut”. Sauf exception, les propos sont simples, directs, sans appareillages inutiles. Ils nous disent ce que pensent nos compagnons et partenaires sur des sujets qui font débats dans nos univers “Viti- Vini”. Nous avons là devant nous, une fanfastique galaxie des positions et points de vues des mondes de la vigne et du vin. C’est fabuleux !.
Espérons qu’aucun grand régulateur ne viendra détruire cette socio-diversité témoin de la richesse de la culture vigneronne. Elle s’exprime pleinement dans les textes des bloggeurs.

En visitant les blogs de vignerons conventionnels, on apprend de surprenantes “ choses”. Le rapport de force, bio / conventionnel, se modifiant, les plus radicaux des conventionnels ont semble-t-il, redimensionné les formats de leurs discours. Cela prend aujourd’hui, à quelque chose près, la forme suivante : “ Le bio c’est bien, c’est même très bien, mais chez nous à Bordeaux ce n’est pas possible”. Il faut être raisonnables ( ouverture vers la viticulture raisonnée) et responsables ( sous entendu les bios ne le sont pas). Nous ne pouvons pas mettre en peril, notre production et la vie de nos exploitations, et tout ce qui va avec, emplois directs et indirects. Sous entendu : Par temps de crise, la defense de l’emploi et de notre patrimoine personnel a plus d’importance que la protection de la santé des consommateurs. Sympa le conventionnel ?

Dans notre région de Bordeaux, nous nous sommes souvent heurtés à un rejet radical de la viticulture “bio” et encore plus de la biodynamie. “ Ce n’est pas possible, c’est meme ici impossible, les bios sont des menteurs, des dissimulateurs, ils sont sales et ils trompent leur monde, ,etc..”. Inutile de donner trop d’importance à ce genre de propos. Mais il faut savoir qu’ils existent, qu’ils circulent même chez les plus jeunes, et qu’ils servent à masquer l’inquiétude panique de certains “Grands Châteaux” du Bordelais, inquiéts qu’on leur demande un jour de prouver qu’ils n’utilisent ni pesticides ni produits phyto-sanitaires divers, et surtout que le taux d’utilisation, si tel est le cas, n’est absolument pas nocif pour la santé des humains.