samedi 24 août 2013

Compagnons du Fleuve " Sauvons la Guinguette"












Guinguette « Chez Alriq » à Bordeaux 
23 août 2013 en soirée, une visite au hasard « Chez Alriq ».  La chaleur nous poussait hors de "Lagarette" vers les quais de Queyries, vers ce nouvel espace, où il fait bon de se promener sous les grands arbres, laissant les lumières de la ville de l’autre côté du fleuve. La guinguette se trouve juste à côté de Darwin, cet espace où en juin dernier, avec le Groupe «Renaissance des A.O.C.», au moment de Vinexpo 2013, nous avons présenté nos vins en biodynamie et notre film "L'Esprit du vin". Tissages bizarres de nos quotidiens.

Le 17 juillet 2013, tard en soirée,  les forces de police accompgagnées par toutes sortes de services de contrôle, ont fait fermer la guinguette de la « Compagnie du Fleuve » dirigée par Alriq et Rose sa compagne. La guinguette était pleine de monde venu pour un concert brésilien.

 Une fermeture qui tombe à pic.  Cet arrêté de fermeture, n’intervient pas à n’importe quel moment. Il a sans doute été poussé et impulsé par certains (la « Compagnie des mauvais esprits »)  qui souhaitent la fermeture de la guinguette. Ce lieu les dérange . Un lieu convivial aimé du plus grand nombre où se retrouvent les amoureux de la liberté, de la musique, du bien vivre ensemble. Un lieu ni trop codifié ni trop enfermant.  Trop de liberté pour la « Compagnie des mauvais esprits ».
Le surprenant c’est le moment choisi pour l’intervention juridico-policiere juste quelques semaines après l’ouverture du « Pont Jacques Chaban-Delmas » qui a transformé les quais de Queyries en espace promenade où passants, touristes et chalands déambulent à flots. Ceux qui ne connaissaient pas la guinguette la découvrent et très souvent l’adoptent. Espace unique sur les bords de la Garonne !
 
Conséquence. Dès les beaux jours du début juillet,  les clients étaient présents en nombre à la guinguette. Quelque chose de nouveau semblait émerger. Pour la guinguette, un plus de vie, un nouvel élan. Cela se sentait, cela se ressentait. Insupportables pour les esprits chagrins et jaloux.
C’est donc à ce moment là, dans ce contexte là, que  tombe la sanction. Les prétextes ne manquent pas. Certains sont cocasses, d’autres sentent manifestement le coup monté. L’affaire est signée au moins dans son intention.
Pour la « Compagnie des mauvais esprits » la Guinguette ne doit pas bénéficier du renouveau des quais de Queyries.

Histoire. La guinguette existe depuis près de 40 ans. Alriq va nous raconter son histoire dans son blog. Il y travaille.  Quand on l’écoute, comme hier soir raconter son aventure « guinguette » des pointes d’émotion émergent et génèrent encore plus d’attachement au lieu, pour lui et…pour nous. La simplicité du récit et sa belle expressivité nous a laissé tous silencieux, méditatifs.
Quarante années d’efforts, des événements pas toujours faciles à vivre,  des tentatives pour arrêter, d’autres pour rebondir, et puis cette sanction excessive, inutile, et qui ne pourra à terme que se retourner contre ceux qui l’ont promulguée.
La « Compagnie des mauvais esprits » ne gagnera pas !

Avenirs et solidarités : Aujourd’hui la guinguette est fermée . Elle va bientôt ré-ouvrir.  Alriq en est convaincu, et nous tous avec lui. Des avenirs sont possibles. Nous les pensons nombreux et positifs. La multiplication des solidarités qui sont en train d’émerger et qui vont sans doute se déployer de manière plus que conséquentes, va accompagner cette renaissance de la guinguette.
Le positif est déjà là.  Comme toujours, quand il y a des événements forts, des événements qui touchent à l’intime,  « les gens » deviennent des « amis » du lieu et de ceux qui le font vivre. Ceux qui ne s’étaient jamais parlé  se parlent.  Ils vont se trouver des points communs. Ils vont agir ensemble pour que ce lieu étonnant où les vies se rencontrent et se mêlent,  puisse continuer à vivre  et à les rassembler dans des « moments plaisirs ».

Il nous faut tous, sans attendre, adhérer à l’association « Les compagnons du Fleuve ». C’est le premier acte immédiat, un moyen simple pour marquer une solidarité de base et faire connaître à tous nos proches, l’inacceptable de l’arrêté et de l’intervention policière. La « Compagnie des mauvais esprits » ne passera pas » !
Yvon et Olympe Minvielle / 0603463060/ 0614138966

Contact : Association « Les compagnons du Fleuve" »
Quai de Queyries 33 100 BORDEAUX - Tel : 0556865849
Adhérer : 10 e par personne ( chèque à l'ordre " Les compagnons du fleuve")

Aucun commentaire: