lundi 30 janvier 2017

EVENEMENT BORDEAUX NICOLAS JOLY "La biodynamie" CITE DU VIN



La biodynamie fait affiche  ce jour à Bordeaux.17 janvier 2016.
A 19h Nicolas Joly présente son dernier ouvrage sur la biodynamie à la Cité du Vin à Bordeaux. Moment extraordinaire. Grande foule, près de 500 personnes. Beaucoup d'enthousiasmes et de passions. Une file impressionnante de lecteurs cherchant la dédicace.
C’est pour nous un moment d’émotion !
En 2011, cinq ans déjà ! nous présentions notre film « L’esprit du vin le réveil des terroirs » au Cinéma Utopia à Bordeaux. Salle pleine. L’histoire continue.

L’ouvrage est intitulé : « La biodynamie ». Tout simplement.
Nicolas Joly, interviewé par Gilles Berdin, responsable de la Collection « Autour d’une bouteille » aux éditions ELYTYS, nous raconte,  son histoire de vigneron qui croise et re-croise les chemins de la Biodynamie.  Un ouvrage riche en contenu. 
On pourrait dire que ceux qui connaissent Nicolas,  ses livres, et ses conférences, ne trouveront rien de nouveau, dans cet ouvrage.
C’est à la fois vrai et faux. Vrai parce que Nicolas prend toujours le temps de s’exprimer le plus complètement possible. Il dit, il redit, il explique. Faux, parce qu’il y a dans cette contribution nettoyée et organisée par Gilles Berdin une originalité, une manière de se dire et d’expliquer son projet et ses pratiques.

Points de vue et commentaires.
A propos du couple « Vigneron/propriétaire ». Il y a de cela, un peu plus de cinq années, nous avions rencontré Gilles Berdin lors d’une manifestation livresque à Bordeaux , bien assis et installé derrière les ouvrages de sa collection. Nous avions attiré son attention sur le fait que tous les ouvrages de sa collection donnent prioritairement la parole à des « propriétaires », comme l’on dit à Bordeaux, plutôt qu’à des « vignerons »,  « hommes de métier ». Nous lui avions alors suggéré de modifier, si possible, sa posture et son regard et de s’intéresser au travail de Nicolas Joly. Nous venions de terminer notre film « L’Esprit du vin, le réveil des terroirs » et souhaitions  que soient reprises et valorisées, les idées que nous défendions dans ce film. 

Aujourd’hui, Gilles Berdin a fait le bouquin et c’est bien.
Il est néanmoins regrettable que sur les affiches de présentation de la conférence, Nicolas Joly apparaisse seulement comme « Propriétaire de la Coulée de Serrant » plutôt que comme « Vigneron réfléchissant et travaillant » .

Le bel ouvrage. C’est un gros travail que de donner forme à des échanges et des propos rassemblés lors d’un entretien. Il faut écrire et réécrire, soumettre, rectifier, etc. il est important dans ce type de travail de ne pas trahir l’auteur et de serrer au plus près l’expression de sa pensée. Un beau travail de restitution.

Yvon Minvielle

Aucun commentaire: