lundi 4 juin 2007

Respecter la procédure ou accompagner la vie

A Lagarette l'important c'est d'abord la nature et la vie. Notre intervention dans la vigne et le vin, accompagne les assemblages et les meilleures combinaisons.



Pas facile d'expliquer ce qu'est un vin « bio » à ceux qui, avant même que ne débutent nos explications, sont sur la réserve. Ce qui est « bio », vous dira l'un d'eux, n'est pas forcément bon. Soit ! La qualité gustative n'est pas de nature procédurale. Il ne suffit pas de respecter un cahier des charges pour faire du bon. Pourtant, pourriez-vous dire en cet instant : « Lorsque quelque chose est bon, il y a de forte chance pour que celui qui l'a accompagné dans sa croissance ait choisi le chemin du bio » ? (cf. Slow Food)

Derrière ce bref échange, un peu confus, une controverse pointe son nez, importante pour comprendre l'esprit du « bio ». D'un côté, les partisans de la procédure et de son application, de l'autre, ceux qui accompagnent la plante et le produit se construisant, et qui font de son expression finale un moment de plaisir.

En résumé, procédure ou accompagnement ? La première appelle reconnaissance et certification, la seconde exprime les échanges entre la plante et son accompagnateur. D'un côté, maîtriser les techniques et leurs usages, de l'autre accompagner les assemblages et combinaisons que nous suggère Dame Nature… pour le plaisir de nos papilles.

Aucun commentaire: