jeudi 10 décembre 2009

Retrouver le goût du vrai


La confiance retrouvée

Un jour, dans un siècle ou deux , un historien, peût-être un socio-linguiste, à la recherche d'une phrase emblématique de notre époque s'arrêtera-t-il sur celle ci : " Tous nos opérateurs sont en ligne, nous ne pouvons prendre immédiatement votre appel" Pendant le temps d'attente qui ne devrait pas excéder 1 mn. Notre société soucieuse de votre confort vous propose une musique... Une, deux, trois , minutes s'écoulent sans que rien ne se passe, et lorsqu'enfin une voix venant d'où ne sait-on vous accueille, elle vous exprime avec positivité, qu'elle ne peut rien pour vous, où si peu.

Disons le autrement, notre société (nos sociétés, serait plus juste) a pris l'habitude de nous accueilir positivement : voix chaleureuse, musique, espoir d'une réponse positive pour mieux nous dire - sans nous le dire - qu'elle ne fera rien pour nous. Tout le monde peut s'exprimer mais personne n'est entendu. Tous les besoins seront pris en compte, mais très peu, ne seront satisfaits.

Le choix d'un discours positif sans suite est désastreux, est destructeur de confiance, tueur d'espoirs.

Seules les pratiques ordinaires, proches de nos vies de tous les jours, pourraient nous aider à retrouver le goût du vrai et à apprécier la force positive de la sincérité. C'est quand on connait celui qui fait le produit - le repas, la boisson - que l'on apprécie et que l'on peut retrouver le chemin de la confiance. Lui n'hésitera
pas à nous montrer le cheminement de son activité de producteur. Il évitera les discours inutiles et trompeur. Il nous ouvrira la porte des jardins où s' exprime sa sagesse pratique.

Le vigneron en biodynamie est de ceux là !

Aucun commentaire: