mardi 10 juillet 2007

Rumeur chez les cavistes

Il n'est pas nécessaire de tirer sur le caviste ! Mais...

Quelque chose nous trouble. Cela fait plusieurs fois que nous nous trouvons face à des cavistes agressifs, pour ne pas dire plus, quand on leur parle de vins "bio" et /ou de vins "naturels".
La première fois cela s'est produit que du côté de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris 5. Il était tard, nous étions en janvier, et curieux de la nouvelle "boutique" nous avons poussé la porte et posé quelques questions à l'honorable propriétaire : De quel vin naturel disposez-vous ? C'est quoi les vins naturels ? nous a-t-il répondu. Quels sont les vins "bio" que vous vendez ? Réponse : Les vins "bio" ? ! Le "bio", vous savez nous dit-il c'est quelque chose d'imprécis. Par contre je sais ce que c'est que l'agriculture raisonnée. C'est déjà un choix !

Bref, il ne disposait d'aucun stock de vins "bio". Ce qui n'est pas grave en soi ! sauf qu’il affichait ouvertement y compris par ses documents de communication, sa volonté et son souci de présenter aux gens du quartier "des vins traditionnels et naturels". Bref, les mots sont quelquefois des traîtres. Mais ils servent aussi de boucliers et de masques pour dissimuler ce que l'on pense vraiment derrière le mot naturel et le mot traditionnel. Il y avait tout dans sa boutique, sauf des vins "naturels" et "des vins respectueux des traditions". Enfin l'entretien fut un peu long. Nous échangeâmes sur toutes sortes de choses. Il nous fit visiter sa cave à l'architecture très belle, et à la fin, nous le trouvâmes sympathique bien que totalement inculte sur "l’art de faire le vin".

Quelques jours plus tard, deuxième rencontre avec un caviste, un peu plus "moche", pour ne pas dire violente . La scène se situe quelque part du côté de la rue du Cherche Midi à Paris 6. Alain, le caviste sort de ses gonds dès qu'il entend parler du vin « bio » . Il se met à proférer toutes sortes de remarques très désagréables, comme quoi, il en avait bu mais ne s’en souvient pas, car dit-il, ces vins n'ont aucun goût etc. Bien entendu quand on lui demande Quel est le dernier vin "bio" que vous avez bu ?" Il ne s'en souvient plus. C'est évident !

Nous avons fait d'autres rencontres de ce type... dans différentes régions. Les dernières à Bordeaux ... On se demande d'où viennent ces rumeurs chez les petits cavistes...

Aucun commentaire: